Les fausses solutions contre l'éjaculation précoceEtant en première tête de liste des dysfonctions sexuelles masculines, l’éjaculation précoce est un trouble au cœur des sujets.
Du fait que les femmes soient de plus en plus demandeuses et émancipées sexuellement, l’homme ressent énormément de pression et place la barre assez haute pour être á la hauteur. Mais le sentiment de stress et d’anxiété se développent, entrainant le développement de dysfonctions sexuelles comme les problèmes d’éjaculation rapide ou la perte d’érection.

Les éjaculateurs précoces sont parfois désespérés de trouver des solutions immédiates pour mettre fin rapidement á ce sentiment de honte ou de culpabilité qu’ils ressentent face á leurs partenaires.  Ces solutions sont caractérisées ironiquement de « solutions miracles », car elles ne fonctionnent pas, et sont parfois même néfastes pour la santé ou encore pour le moral d’un éjaculateur précoce.  En voici quelques une:

– Concentrer ses pensées pendant l’acte sur quelque chose d’anti-sexuel. Par exemple pensez à sa grand-mère ou au repassage diminuerait l’excitation sexuelle et permettrait de durer plus longtemps au lit. Ce conseil est vraiment peu crédible et peut même entrainer une perte d’érection.  Il est vrai que pour retenir l’éjaculation, il faut stabiliser le niveau d’excitation sexuel, mais pas couper tout désir et envie sexuelle.

– Se masturber avant chaque acte sexuel pour éviter l’éjaculation précoce. Ce conseil est mauvais et peut même devenir une cause á un problème d’éjaculation permanant.
Lorsque l’homme se masturbe pour se vider de son énergie sexuelle, son corps mémorise ce reflexe éjaculatoire rapide et le répète lors de l’acte sexuel d’où le trouble de l’éjaculation.
Sachez que se masturber excessivement peut également être une cause á l’éjaculation retardée. L’organisme mémorise que le stimulant pour obtenir une érection et éjaculer est donc la pression de la main. Lors de l’acte, l’organisme ne reconnait pas le stimulant et l’homme n’arrive pas ou a du mal á éjaculer.

– Boire de l’alcool ou consommer de la drogue. Absolument faux et même dangereux. Au contraire, ce genre de substances est á l’origine de problèmes artériels empêchant la bonne circulation du sang vers le pénis par exemple, entrainant donc des troubles érectiles.
La ou boire un verre d’alcool contre l’éjaculation précoce peut avoir du sens, c’est dans le cas ou l’éjaculateur appréhende l’acte et est stressé de ne pas être la hauteur, un petit verre peut l’aider á se détendre et á relativiser le problème.

– Les sprays, gels et préservatifs retardateurs  garantissent avec leurs fonctions anesthésiantes de désensibiliser le pénis et donc de réduire les sensations ressenties.  En théorie, ca a du sens, mais en pratique, aucun de ces produits n’a prouvé son efficacité.
Pour désensibilisé le pénis, il faut décanaliser l’excitation sexuelle accumulée dans la pointe du pénis, en le répartissant vers les autres partie du corps. Pour cela, favorisez la stimulation dans un premier temps des zones érogènes secondaires plutôt que primaires, et les caresses sensuelles plutôt que sexuelles.