couple se regardant dans les yeuxChaque personne ressent l’orgasme différemment, mais on est tous d accord pour affirmer qu’il s’agit d’une sensation de plaisir très intense et souvent troublante.



Ce point culminant de l’excitation sexuelle entraine des réactions au niveau du cerveau.

Les zones du cerveau qui réagissent pendant l’orgasme

De nombreuses expériences ont été faites sur plusieurs femmes se stimulant sexuellement, afin de découvrir, quels sont les réactions du cerveau. Du début de la stimulation sexuelle, jusqu’à l’orgasme, un scanner enregistre ce qui se passe dans leurs têtes.
Cette excitation sexuelle activerait et désactiverait certaines parties du cerveau:

  • Les zones du cerveau en relation avec la mémoire, le toucher même la douleur s’activeraient.
  • L’excitation désactiverait les parties responsables de la peur et de l’anxiété.

Une observation très étonnante serait que le cerveau réagit à l’orgasme de la même manière qu’une personne en crise d’épilepsie!

La sécrétion d’hormones pendant l’orgasme

Pourquoi dit-on que l’orgasme serait un calme douleur et est-il surnommé « la petite mort » ? On l expliquerait par le fait que le cerveau et l’hypophyse, sécrètent de l’endorphine, une hormone 100 % naturelle qui se rapproche étrangement de la morphine.
Au moment de l’orgasme La DHEA, l’hormone antidépressive serait secrétée 5 fois plus.

L’orgasme, un effet psychologique ?

Atteindre l’orgasme par la pensée ? C’est très possible avec beaucoup de concentration, de lâcher-prise et de connaissances de soi-même. Pas besoin de caresses ou de touchers.
De la même manière que certains ressentent des orgasmes pendant leur sommeil suite à un rêve érotique par exemple.

Si l’orgasme peut s’atteindre par de simples pensées, nous avons la preuve que le cerveau joue un rôle capital dans l’excitation.
La capacité à contrôler notre cerveau serait donc la clef pour atteindre le point culminant, et non la technique de stimulation ou les positions sexuelles.

L’anorgasmie, cette difficulté ou incapacité d atteindre l’orgasme chez la femme est une dysfonction sexuelle très commune, originée dans la majorité des cas, par des facteurs psychologiques. La solution a cette dysfonction est une thérapie comportementale, qui permet d analyser les causes psychologiques et leur donner un nouveau sens.

En conclusion, atteindre l’orgasme est une question de se laisser guider par ses sensations et avoir le cerveau dans les meilleures conditions : pas de stress, pas d’angoisse… concentrez-vous sur le rythme de la respiration et les sensations.