Médicament éjaculation précoceBien avant que Priligy ne sorte sur le marché Français, je m’en procurais sur internet. Je suis éjaculateur précoce depuis le début de ma vie sexuelle. Comme vous le qualifiez, je suis éjaculateur précoce primaire. Je l’ai toujours mal vécu. Avant chaque relation sexuelle, j’appréhendais comment ca aller se passer et surtout comme aller réagir ma partenaire. Quand j ai entendu parler de ce médicament contre l’éjaculation précoce, je n ai pas hésité à l acheter en ligne. Et je me suis habitué à consommer une pilule quelques heures avant chaque rendez-vous.
Des fois je le prenais pour rien, car le rendez-vous ne se terminait pas comme prévu, c’est a dire sans relation sexuelle. Je dois dire que c est une pilule qui marche. Concrètement, si je ne la consomme pas, je dure 1 minute, et avec, j’arrive à durer plus longtemps au lit, 3 minutes environ.  Ce n’est pas énorme, mais quand on a jamais réussi à durer longtemps, on s en contente. C’est lorsque j ai eu une relation assez sérieuse avec ma partenaire, qui ne savait pas que j’étais a la base éjaculateur précoce et que j’étais consommateur de Priligy, que je me suis senti comme dépendant de cette pilule. En effet, nous nous voyions pratiquement tous les jours, ca nous arrivait de passer des weekends entier ensemble, impossible de prévoir à quel moment de la journée nous aurions des relations et surtout cette relation me revenait très cher. J’ai donc décidé de suivre un traitement naturel contre l’éjaculation précoce, qui me donnerait des résultats permanents. Apres avoir sélectionné un bon nombre de programmes en ligne, j’ai opté pour le votre. Les autres promettaient des résultats pratiquement du jour au lendemain et je n y croyais plus. Je n ai pas parlé de ce programme à ma copine. J’ai arrêté Priligy et nous avons eu notre premier rapport sexuel sans pilule préalablement, une semaine après avoir commencé le programme. J étais assez nerveux, je ne savais pas ce que ca aller donner. Et bien, j ai tout de même duré, en me concentrant fortement au changement de positions et de rythme quand je sentais l éjaculation venir. Au bout de 2 semaines, j étais parfaitement capable de retenir mon éjaculation et durer a chaque fois un peu plus longtemps. C est un soulagement pour moi de ne plus être dépendant d une pilule, qui en fin de compte, ne soigne pas et ne donne pas des résultats aussi satisfaisants que des exercices de rééducation naturelle.

Evan, 27 ans –  Ardennes, France