Femme et horlogeLa ménopause est une période de transformations physiologiques caractérisée par une diminution progressive de la sécrétion d’hormones jusqu’à l’arrêt complet du fonctionnement des ovaires.
Il s’agit donc de l’arrêt des règles et de la cessation de l’ovulation. L’âge moyen de la ménopause serait entre 45 et 55 ans.



L’âge, l’intensité et le type de symptômes de la ménopause varient d’une femme á l’autre selon des facteurs héréditaires et des facteurs externes comme le mode de vie, les activités physiques et l’alimentation.
Ces symptômes sont: menstruations irrégulières, prise de poids, des changements d’humeur, des bouffées de chaleurs, des sueurs nocturnes, des perturbations du sommeil, une baisse de la libido, sécheresse muqueuse …

Une parallèle entre la ménopause et l’andropause

A partir de la cinquantaine, certains symptômes très similaires apparaissent chez les certains hommes. Il s’agit de l’andropause, correspondant á la baisse du taux de testostérone. Les spécialistes établissent une parallèle entre la ménopause et l’andropause.

Les symptômes, similaires á ceux de la ménopause pour la femme sont très variables selon les hommes : baisse de la libido, troubles du sommeil, nervosité, douleurs musculaires et articulaires, sudation, fatigue, prise de poids

L’andropause ne toucherait que 30% des hommes. Un examen évaluant le taux de testostérone  est recommandé en cas d’apparition des symptômes cités ci-dessus afin de diagnostiquer avec sûreté l’andropause.  Le taux normal de testostérone chez l’homme serait de 4 à 9 µg/l. Un taux inférieur à 4 sous-entend un diagnostic d’andropause.

Il existe un traitement pour l’homme dés l’apparition de l’andropause. Il repose exclusivement sur l’administration de testostérone. Il peut prendre la forme de comprimés, de gels, de patchs ou d’injections. Ce traitement á pour but de relancer le système hormonal. Ce traitement permet d’améliorer la libido chez l’homme, de renforcer la force musculaire, de diminuer la masse grasse et de combattre les troubles du sommeil.

Un traitement par testostérone suppose un bilan prostatique préalable et une surveillance régulière de celle-ci car la testostérone, peut, en cas de cancer de la prostate, aggraver et stimuler son développement. Rappelons que les conséquences de problèmes de prostate sont les troubles de l’éjaculation et les problèmes d’érection.