techniques pour éjaculation précoceMaintenir un niveau d’excitation stable et identifier les symptômes annonçant l’éjaculation, sont la clef contre l’éjaculation précoce. Pour cela, notre méthode vous propose son programme divisé en 3 phases, qui vous permettra d’identifier les signes annonciateurs de l’éjaculation, comment apprendre à maintenir un niveau d’excitation stable, et comment retarder ou retenir l’éjaculation.

Voici quelques techniques et astuces, que vous trouverez dans notre traitement contre l’éjaculation précoce, qui vous permettront de retarder l’éjaculation :

– Pour éviter une montée d’excitation trop rapide, il faut apprendre à bien repartir l’énergie sexuelle à travers le corps, afin d’éviter d’atteindre le point culminant trop rapidement. Pour cela, commencez par stimuler les zones érogènes les moins sensibles, appelées, zone érogènes secondaires. Il  s’agit du cou, des oreilles, des hanches et des fesses par exemple. Laissez la stimulation des zones érogènes primaires pour la fin des préliminaires. De cette manière, l’énergie sexuelle sera correctement repartie à travers toutes les zones du corps, maintenant, le niveau d’excitation stable et favorisant sa montée lente et progressive.

– Concentrez vous sur les signes ou symptômes qui précédent le point de non retour et l’éjaculation. Ces symptômes varient d’une personne à une autre. Il peut s’agir de respiration rapide, de tension musculaire, de picotements… Une fois ces symptômes identifiés, essayer de ralentir le rythme des mouvements en changeant de positions sexuelles ou en faisant un arrêt, afin de retarder la montée du point culminant.

– Favorisez les positions sexuelles qui demandent le moins de tensions musculaires. Il s’agit généralement de positions ou la femme prend le dessus et ou l’homme n’a pas besoin de prendre appuie sur ses membres. En effet, une trop forte tension musculaire favorise le déclenchement du reflexe éjaculatoire.

-Lors des préliminaires, les muscles doivent être relâchés et détendus, et la respiration longue et profonde. Notre programme dédit une phase complète sur la façon adéquate de respirer et de relaxer le corps.

-Travailler votre muscle PC. Ce muscle joue un rôle très important dans le contrôle de l’éjaculation. Plus il est travaillé et ferme, meilleur sera le contrôle au moment de retenir l’éjaculation. Toutes ces petites astuces et techniques pour l’éjaculation précoce ne vous permettront pas de mettre définitivement fin à votre trouble. Ils vous aideront à ralentir provisoirement le reflexe éjaculatoire. Un traitement complet et une période minimum de temps est nécessaire pour redonner au corps un nouveau reflexe éjaculatoire et lui donner le temps d’adaptation. Informez-vous sur notre traitement.